Sciences et formations : situation et perspectives > La place du libre dans l’enseignement de l’informatique et des sciences des données

0 %
Loading Click here to add:
Add to notification list

My favorites With attachments Unanswered New My annotations
Reset filters
Get notified of changes by email

Enseigner l’informatique peut se faire de différentes manières et le moyen le plus sûr de donner aux étudiants des habitudes de programmation, de développement logiciel et de travail bien fait est de leur faire faire des travaux pratiques.

On se pose toute de suite la question du système d’exploitation, du langage, de l’environment de programmation.

Nous, enseignants, avons donc le choix. Et le choix doit être réfléchi, entre portabilité, fiabilité de l’outil et usage collectif, potentiel de développement. Parfois, nous nous trouvons dans la position de prescripteurs, quand nos élèves viennent nous demander de ce qu’ils pourraient installer chez eux.

Il arrive aussi que notre relation avec le libre se fasse à travers nos étudiants qui travaillent avec des outils libres adaptés à des tâches particulières.

Le logiciel libre est donc souvent la meilleure option support pour faire apprendre comme pour résoudre des problèmes de l’industrie.

Mihaela Juganaru-Mathieu

 

 

 

 

 

 

 

Mihaela Juganaru-Mathieu est docteur en Informatique, Professeur à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne. Elle a été aussi professeur visiteur à l’Universidad Autonoma Metropolitana, Mexico.

Elle est l’auteure de nombreux articles de recherche, concernant en particulier la recherche d’information, le fouille de données, les bases de données.

Elle a publié (en Espagnol et à Mexico) « Introducción a la Programmación » un ouvrage d’introduction à l’algorithmique et au langage C.

Actuellement elle est aussi responsable d’un module pédagogique de 180h en Big Data.

Lien vers le programme des RMLL