Coté utilisateurs/utilisatrices diversité des usages > Créer une véritable chaîne de travail sur un domaine grand public : l’exemple de l’accessibilité

0 %
Loading Click here to add:
Add to notification list

My favorites With attachments Unanswered New My annotations
Reset filters
Get notified of changes by email

Après plusieurs années de travail fructueux pour rendre le logiciel libre accessible, on observe une stagnation depuis quelques années : gnome3, interrogations existentielles des distributions GNU/Linux spécialisées, régressions Mozilla et LibreOffice, constitution de petits groupes.

Cette réalité s’explique par la difficulté des individus à transcender les trajectoires individuelles de chacun. Comment rendre le libre inclusif, attreyant et compatible avec tous ? Quelle chaîne de travail peut se constituer ? Selon quelle logique, autour des logiciels, des distributions et de la coconception utilisateur ?

Jean-Philippe MENGUAL , Samuel Thibault
JPM : Linuxien depuis 2004, il est administrateur de Liberté 0 aujourd’hui et d’accelibreinfo. Il participe depuis 2008 à de nombreux projets liés à l’accessibilité des logiciels libres (groupe de l’April, traductions, QA de Libreoffice). Depuis 2015, il a fondé le projet Hypra qui vise à promouvoir auprès du g !and public et notamment dans le secteur de la déficience visuelle le logiciel libre, pour en tirer tous les bénéfices et l’aider à changer d’échelle.

Samuel Thibault est maître de conférence en informatique, il bricole avec Linux depuis 1998, a commencé à s’intéresser à l’accessibilité depuis qu’il a rencontré Sébastien Hinderer en 2001, et n’a pas arrêté depuis. Il participe également aux projets Debian et GNU/Hurd, ainsi qu’au projet FFDN.org.

Lien vers le programme des RMLL